Violences et confinement : numéros utiles

Le confinement, instauré pour endiguer l'épidémie de Coronavirus, impose une cohabitation qui augmente les risques de violence au sein des foyers et le nombre de victimes.

Des numéros d'informations et d'écoute et des dispositifs spécifiques sont mis en place pour lutter contre les violences conjugales et la maltraitance infantile.

 

Pour les femmes victimes de violences conjugales

 

  • Par téléphone : le 3919

Les femmes victimes de violences peuvent contacter Violences Femmes Info au 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est, en raison des circonstances exceptionnelles dues à l'épidémie du coronavirus et jusqu'à nouvel ordre, accessible de 9h à 19h du lundi au samedi.

Il écoute, informe et oriente les femmes victimes de violences (physiques, verbales ou psychologiques, de toute nature dont les coups, blessures et viols), ainsi que les témoins de violences faites à des femmes.

 

  • Sur internet

Une personne victime ou témoin peut signaler un cas de violences conjugales en ligne sur : https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide.

Cette plateforme de signalement permet d'échanger avec des policiers ou des gendarmes spécialement formés aux violences sexistes et sexuelles qui peuvent déclencher des interventions. Anonyme et gratuit, ce tchat est accessible 24h/24 et 7j/7.

 

  • Sur l'appli App-elles

En cas d'urgence ou de danger, l'application pour smartphone App-Elles® permet d'alerter et de contacter rapidement ses proches, les services d'urgence, les associations et toutes autres ressources d'aide disponibles à proximité.

L'application est disponible en plusieurs langues et est téléchargeable gratuitement sur Google Play et sur l'AppStore : https://www.app-elles.fr/

 

  • Dans les pharmacies ou les centres commerciaux

Face aux circonstances exceptionnelles liées au confinement, le gouvernement a annoncé la mise en place de dispositifs d'alerte dans les pharmacies, puis dans les centres commerciaux.

Une personne victime de violences qui souhaite avoir recours à ce dispositif peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l’attestation de déplacement en cochant la case correspondante.

Si la victime signale au pharmacien un cas de violences conjugales, le pharmacien pourra alerter les forces de police et de gendarmerie qui pourront intervenir en urgence.

 

  • Auprès des associations

Dans le Val-d'Oise, le dispositif d'accueil et d'hébergement pour les femmes devant fuir les violences avec leurs enfants est géré par l'association Du Côté Des Femmes.
Contact : 01.84.244.234 - mesmariecurie@ducotedesfemmes.asso.fr - SMS : 06.33.84.97.84

 

 

Pour les enfants en danger

Face aux violences, même dans le doute, un enfant ou adolescent victime ou un adulte témoin peut appeler le 119 (appel gratuit, 24h/24 – 7j/7).

 

Attention : Les numéros indiqués sur cette page (le 3919 et le 119) ne traitent pas les urgences.

Pour toute situation de danger grave et immédiat, il faut impérativement contacter les services d'urgence : la police/gendarmerie (17 ou 112), la Police municipale (01 34 50 47 22), les pompiers (18 ou 112), le Samu (15), ou le 114 par SMS (pour les sourds et malentendants mais aussi pour toute victime de violences conjugales ou intrafamiliales, pour alerter discrètement).

 

Vidéo : 
Enfance en danger : Même en cas de doute, appelez le 119
Enfance en danger : Même en cas de doute, appelez le 119
Contact : 

En cas d'urgence :

  • la Police municipale au 01 34 50 47 22
  • la police/gendarmerie au 17 ou 112
  • les pompiers au 18 ou 112
  • le Samu au 15
  • le 114 par SMS pour une alerte discrète, et pour les sourds et malentendants.
randomness