Diorama

Dimanche 10 Décembre 2017 - 10:00 - 18:00

Pour célébrer le 230e anniversaire de la naissance de Louis Daguerre à Cormeilles, plusieurs manifestations ont été organisées par les Musées Réunis. En décembre, un diorama commandé à l’artiste Stéphane Belzère-Kreienbühl sera dévoilé au public.

Né en 1787 à Cormeilles, Louis Daguerre est connu pour être, avec Niépce,le co-inventeur de la photographie. Il était aussi artiste peintre et réalisait des décors de théâtre. Il s’est beaucoup intéressé à l’illusion dont était friand le public qui se bousculait dans les salles de spectacles et les foires.

Passionné par le rôle que joue la lumière dans la création d’une illusion, Daguerre a inventé le diorama. Il s’agit d’une toile peinte reproduisant une scène avec des détails réalistes, donnant au spectateur l’impression que la scène se déroule sous ses yeux. A la peinture s’ajoute l’élément le plus important du diorama : la lumière. L’artiste prévoit des zones, avec une peinture claire ou des zones avec des couches de peinture moins épaisses, où passera la lumière d’une bougie à l’époque de Daguerre et d’une lampe aujourd’hui. Grâce à ce jeu habile avec la lumière, l’ombre et la peinture des ombres projetées, la scène représentée sur la toile s’anime et le spectateur a souvent l’impression de percevoir un mouvement. Il existe encore un diorama de Daguerre. Il représente une perspective d’église gothique, mesure 5,35m sur 6,15m et est conservé dans l’église de Bry-sur-Marne où est mort Daguerre.

Pour célébrer l’illustre inventeur, une œuvre a été commandée à Stéphane Belzère-Kreienbühl. Diplômé des Beaux-Arts de Paris, il expose aujourd’hui dans toute l’Europe et est particulièrement connu pour son travail sur la lumière. Il a par exemple conçu les vitraux de la cathédrale de Rodez dans les années 2000. Inspiré, précis et travailleur acharné, sont les qualificatifs qui viennent à l’esprit pour le décrire après la visite dans son atelier dans le 19e arrondissement de Paris. Stéphane Belzère-Kreienbühl a répondu à la commande qui lui a été faite avec enthousiasme et précise « Je suis content de travailler pour ma commune d’origine ».

Avec des yeux pétillants, l’artiste évoque les moments où il a peint dans le noir pour réaliser « l’effet nuit ». Sur une toile en coton et synthétique qui présente une souplesse utile pour les différentes manipulations du diorama, il a utilisé une peinture acrylique, plus adaptée au support et à l’effet attendu que la peinture à l’huile. Il lui a fallu plus d’un an pour réaliser cette toile d’environ 2m sur 3m. L’entretien avec Stéphane Belzère-Kreienbühl se conclut  par ses mots « Si c’était pour moi, je continuerai ».
 

Emplacement : 
95240 Cormeilles-en-Parisis
Repères: 

Pour découvrir le diorama de Cormeilles, rendez-vous aux Musées Réunis.
Ouverture les mercredis de 9 h à 12 h 30 et de 14  à 18 h, les vendredis de 14 h à 18 h et les samedis de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.
Ouverture exceptionnelle dimanche 10 décembre de 14 h à 18 h

Contact : 

Renseignements au 01 30 26 15 21